Administration Site Clinique Juridique

  • 0

Ateliers “Rendez Vous de l’Innovation Pédagogique en Droit” et pilotage de l’Observatoire des Formations Juridiques & Fiscales

Responsable de l’atelier : Stéphane BALLER, Associé EY Société d’Avocats, Professeur Associé à Paris 2; Projet réalisé en partenariat avec l’AFJE, Open Law le droit ouvert, Tous Droit Devant et EY Société d’Avocats

Durée et lieu de l’atelier : le 28 mai à partir de 16 heures puis juin 2018, puis ponctuellement jusqu’en juin 2019; IDEP, Faculté Jean Monnet/EY Sociétés d’Avocats

2 cliniciens chefs de projet Etudiants en Licence recrutés sur lettre de motivation via l’acte de candidature à la CJPS et si besoin entretien;

Pré-requis : intérêt pour l’éducation, autonomie, qualités de rédaction et d’expression. Gratification d’ECTS dans le cadre du projet professionnel

Depuis 4 ans sont organisés les rendez-vous de l’innovation pédagogique en droit pour réunir employeurs, étudiants et enseignants autour des innovations réalisées dans l’enseignement supérieur et en école d’avocat afin d’anticiper les challenges d’éducation des juristes pour demain. Jusqu’à maintenant aucun support ne permet aux absents de bénéficier d’une information sur les débats et les idées mises en valeur et l’éducation est au centre de deux initiatives d’OpenLaw P6 et TousDroitDevant pour former le juriste de demain.

Pour permettre cette information nous recherchons deux étudiants qui pourraient dans un premier temps prendre en charge la prise de notes au cours de l’événement, reprendre les éléments des années précédentes et construire un livrable qui serait mis en ligne pour élargir la diffusion des propos. Cette formalisation permettra de préparer la cinquième édition des RV, mais pourrait aussi permettre de jeter les bases de ce qui pourrait devenir un blog de référence sur l’enseignement du droit et la mise en valeur des formations innovantes en réalisant la mise à jour de l’Observatoire des Formations Juridiques & Fiscales publié en 2011. Les cliniciens pourraient aussi participer avec le responsable de l’atelier aux réunions d’OpenLaw sur le chantier P6 et de Tous Droit Devant.

Rappel de la charte de la clinique juridique Paris-Saclay :

Il est rappelé que les étudiants s’engagent à ne pas divulguer, sous quelque forme que ce soit, le contenu des discussions ainsi que les informations et documents échangés dans le cadre de ces missions, et plus généralement des informations relatives à l’association, quelle qu’en soit la forme, sans l’accord formel de l’association.


  • 0

Atelier “Observatoire des actions de groupe”

Responsable de l’atelier : Mme Maria Jose AZAR-BAUD, Maitre de conférences en Droit à l’université Paris-Sud/ Paris-Saclay ; en partenariat avec l’OBSERVATOIRE DES ACTIONS DE GROUPE        Durée et lieu de l’atelier : été de l’année universitaire 2017-2018  (juin, juillet, septembre)  à l’IDEP, EA 409, Faculté Jean Monnet

Etudiants sélectionnés : étudiants en Licence et master en Droit, étudiants en IUT, doctorants; Pré-requis : fondamentaux du droit, autonomie, qualité de rédaction et d’expression ; Sélection sur entretien préalable avec Mme AZAR-BAUD (contact direct : maria-jose.azar-baud@u-psud.fr)

Dans le cadre de cet atelier, les étudiants participeront au développement de l’Observatoire des actions de groupe, créé en 2017 avec le soutien de l’IDEP et de la MSH Paris-Saclay. Cet atelier se déroulera pendant les 3 mois académiques à venir : juin, juillet, septembre 2018. Les étudiants participeront au suivi en matière des actions de groupe, des class actions et d’autres actions collectives via :

  • la création des alertes et la tenue d’un Registre bibliographique français et international
  • la création des alertes et la tenue d’un Registre jurisprudentiel français
  • la création et publication des Revues de presse de l’Observatoire
  • participation à l’organisation d’un Colloque sur les Actions de groupe à la rentrée 2018-2019

Dans un premier temps, les étudiants seront formés à la technique des actions collectives. Ensuite, ils travailleront en équipe pour mener une recherche et un suivi d’un thème de grande actualité concernant des enjeux sociétaux (consommation, santé, environnement, discriminations, données personnelles, etc).

C’est aussi une manière professionnalisante de comparer la réalité juridique et judiciaire française et internationale et de participer à la vie d’une entité de recherche, côtoyant des enseignants, des étudiants et des acteurs du monde professionnel (associations, avocats).

C’est enfin une manière de porter un regard pluridisciplinaire car les effets des actions de groupe engagées s’analyseront en termes juridiques mais aussi économiques, de gestion, de marketing et de communication, de sociologie et de psychologie sociale.

Rappel de la charte de la clinique juridique Paris-Saclay :

Il est rappelé que les étudiants s’engagent à ne pas divulguer, sous quelque forme que ce soit, le contenu des discussions ainsi que les informations et documents échangés dans le cadre de ces missions, et plus généralement des informations relatives à l’association, quelle qu’en soit la forme, sans l’accord formel de l’association.

 


  • 0

JUBILE UNIVERSITE PARIS-SUD

Catégorie :Actualités

L’art d’initier les étudiants à la Recherche en les préparant au monde professionnel : L’implication de l’Institut Droit Ethique Patrimoine (IDEP) dans la formation des étudiants grâce à la Clinique Juridique Paris Saclay (CJPS) 

mercredi 16 mai, Salle Vedel, Faculté Jean Monnet – 10h -13h

10h, Accueil du public par Mme Chantal Brault, Première adjointe au Maire de Sceaux et Véronique Magnier, Professeur à  l’Université Paris-Sud

Présentation de l’IDEP et de la CJPS par leurs responsables, Véronique Magnier, Marc-Olivier Barbaud, Maria José Azar-Baud, Enseignants-chercheurs à l’Université Paris-Sud

10h15 : Témoignages en vidéo

 10h30 : Première table ronde, Pourquoi tant d’acteurs importants s’impliquent-ils dans la Clinique juridique Paris-Saclay ?

Les acteurs institutionnels, professionnels, enseignants-chercheurs et chercheurs impliqués dans la Clinique juridique Paris-Saclay témoignent des raisons pour lesquelles ils nous font confiance et précisent en quoi la clinique est une façon de partager leur savoir et d’enrichir leur expertise

11h30 : Seconde table ronde : La Clinique juridique Paris-Saclay, une pédagogie innovante : pourquoi est-ce un « plus » sur mon cv ?

Les étudiants témoignent de la contribution des ateliers « Clinique » au développement de leur savoir et à l’enrichissement de leurs compétences en termes de savoir-faire, savoir-être et faire-savoir

 

 

 

 


  • 0

Atelier « Observatoire des Acteurs Economiques du Marché du Droit (OAEMD): le segment des legaltechs»

Responsable de l’atelier : Stéphane Baller, Associé EY Société d’Avocats, Professeur Associé à Paris 2

Durée et lieu de l’atelier : mai 2018; Faculté Jean Monnet/EY Sociétés d’Avocats

Etudiants en Licence ou master en Droit recrutés sur lettre de motivation via l’acte de candidature à la CJPS et entretien (20 max.); Pré-requis : culture legaltech, autonomie, intelligence marketing, qualités de rédaction et d’expression. Gratification d’ECTS: cadre du projet professionnel

Les ateliers « OAEMD: le segment des legaltechs » doivent permettre de prolonger l’analyse du marché du droit déjà réalisée par une étude spécifique sur le marché des legaltechs ayant vocation a faire l’objet d’un partage et d’un enrichissement au fil de l’eau avec des audits et des révisions périodiques. Que se cache-t-il derrière les legaltechs ? Répondent-t-elles à des innovations ? Vont-t-elles transformer le marché du droit ? Permettent-t-elles une meilleure accessibilité ? … autant de questions pour faire le point après les premiers engouements et les premières disparitions sur un marché jeune en visibilité – 3 ans – et ancien en opérateurs – les plus anciens ont fêté leurs 10 ans !

Projet réalisé en partenariat avec le Centre de Recherche Droit & Economie de Paris 2, Open Law le droit ouvert, Village de la Justice et EY Société d’Avocats:

Rappel de la charte de la clinique juridique Paris-Saclay : Il est rappelé que les étudiants s’engagent à ne pas divulguer, sous quelque forme que ce soit, le contenu des discussions ainsi que les informations et documents échangés dans le cadre de ces missions, et plus généralement des informations relatives à l’association, quelle qu’en soit la forme, sans l’accord formel de l’association.


  • 0

Law ideation, une première en France

Catégorie :Actualités

 

Law Ideation, 1er concours d’étudiants-entrepreneurs dans les LawTechs, le  29 mars 2018 de 15 à 20h  à la Faculté Jean Monnet (Sceaux)

A l’ère de la révolution numérique, le développement des startups est en expansion. Avec l’équipe de Start in Saclay, qui en a inventé le concept, le pôle “Startups et entreprises innovantes”de la Clinique juridique Paris-Saclay créé l’événement Law Idéation!  Cette aventure unique est une grande première en France: elle permet aux étudiants de se confronter aux problématiques rencontrées par les entrepreneurs et de devenir acteurs de leur écosystème le temps d’un événement. C’est une aventure ludique et professionnalisante avec, pour objectif, de répondre de la meilleure façon possible aux nouveaux enjeux posés par l’évolution de la profession juridique.

L’aventure débutera par la présentation en pitchs de quelques minutes de projet de création de startup. Des groupes d’étudiants vont devoir mobiliser leur esprit d’équipe et leur ingéniosité afin de travailler de concert sur le pitch choisi. Il faudra qu’ils soient audacieux et qu’ils prennent des risques car eux seuls trouveront les solutions. Ils devront déterminer des objectifs, transformer les problèmes en opportunités afin de résoudre des problématiques dans un temps imparti. Ces groupes encadrés par des facilitateurs, responsables de l’organisation globale des raisonnements et des mentors, qui répondront aux interrogations des étudiants et les aiguilleront dans leurs raisonnements. Une fois le temps de réflexion écoulé, un membre nommé de chaque équipe passera devant un jury de décideurs et devra les convaincre du bien-fondé de la solution retenue.

Les décideurs, professionnels du milieu juridique, entrepreneurs, spécialistes de l’innovation se positionneront sur les solutions apportées afin de choisir celle qui leur paraît la meilleure et qui répond au mieux à la problématique. Un Prix lauréat sera décerné à la meilleure équipe et suivra un cocktail festif et convivial. Etes-vous prêt pour l’aventure entrepreneuriale ?

 

 


  • 0

Atelier “Economie collaborative, concurrence et compétitivité”

Catégorie :Gouvernance et RSE

Responsable de l’atelier : Mme Elsa GUEGAN, Maitre de conférences à l’université Paris-Sud, Membre de l’IDEP

Durée de l’atelier : 9 heures (3x3h), de février à mars 2018. La première réunion est prévue le 27 janvier 2018 en salle A203, Faculté Jean Monnet + organisation d’une Table-ronde “L’économie collaborative, facteur de compétitivité

Prérequis étudiants : Étudiants en Master de droit (20 max.), intéressés par le marché de l’économie collaborative et par l’impact de l’innovation digitale sur le droit ; Des connaissances en droit des affaires, une bonne maîtrise des bases de données juridiques ainsi qu’une bonne qualité de rédaction et d’expression sont nécessaires.

Mode de recrutement : cv et lettre de motivation via l’acte de candidature sur le site de la CJPS

Période de recrutement : janvier 2018

Gratification d’ECTS : dans le cadre du projet professionnel du master

Airbnb, Uber, Blablacar, OuiCar… l’essor de l’économie collaborative n’est plus à démontrer. Innovante, pratique et idéologique, l’économie collaborative séduit un public de plus en plus large. Mais si l’engouement pour l’économie collaborative est certain, il n’en suscite pas moins de nombreuses interrogations juridiques, notamment en matière de régulation. En effet, le cadre juridique de l’économie collaborative reste assez mal défini. L’atelier vise précisément à inviter les étudiants à réfléchir mais aussi à débattre sur la question de l’encadrement de cette nouvelle économie.

L’atelier commence par une présentation générale sur l’économie collaborative. Dans un second temps, les étudiants devront répondre à la question de savoir si et comment le marché de l’économie collaborative doit être réglementé puis présenter à l’oral, dans le cadre d’un débat, le fruit de leurs recherches. Dans un troisième temps, les étudiants de l’atelier organiseront une table ronde sur le thème L’économie collaborative, facteur de compétitivité”.

L’atelier permet aux étudiants de renforcer leur aptitude à la recherche juridique mais aussi leur capacité à travailler en équipe et leur esprit de synthèse. De plus la participation à un débat oral favorise la maîtrise de la rhétorique et de l’argumentation. L’organisation de débats clé-en-main conduit en outre à renforcer la professionnalisation des étudiants.


  • 0

Atelier “Crowdfunding”

Atelier Crowdfunding

Responsable de l’atelier : Mme Géraldine Goffaux Callebaut, Professeur de droit privé à l’Université d’Orléans, membre associée à l’IDEP
Durée et lieu de l’atelier : 8 heures, de janvier à mars 2018, première réunion prévue le vendredi 19 janvier de 9h30 à 11h30 à l’IDEP (A203), Faculté Jean Monnet
Etudiants sélectionnés : Etudiants en Master Droit recrutés sur lettre de motivation; autonomie, bonnes connaissances en droit de l’entreprise (25 max.)
Gratification d’ECTS : dans le cadre du projet professionnel propre à chaque Master.
Période de recrutement : décembre 2017/janvier 2018 via l’acte de candidature à la CJPS

Cet atelier sensibilise les juristes à un type innovant de financement proposé aux jeunes entrepreneurs et aux startups via des plateformes électroniques, le crowdfunding. Il vise à initier les étudiants juristes aux différents mécanismes juridiques du crowdfunding dans ses trois fonctions (financement, prêt et don), afin d’être à même de proposer le meilleur choix aux startups désireuses de faire appel à ce type de financement. L’atelier commencera par un rappel des règles générales et spéciales applicables aux plateformes de crowdfunding. Dans un second temps, les étudiants procèderont à un audit juridique de plateformes existantes et présenteront à l’oral le fruit de cet audit.

Outre l’acquisition des compétences juridiques et techniques nécessaires à ce type de financement, l’atelier axera donc la formation sur la mise en œuvre des mécanismes. Il vise en outre à renforcer la capacité des étudiants à travailler en équipe et la maîtrise orale de la matière juridique (aptitude à présenter les problématiques de façon claire et synthétique, et aisance dans le maniement des concepts).


  • 0

Ateliers “Accompagnement des startups”

Responsable des ateliers : M. Hossein SHEKARCHI, Entrepreneur, chargé d’enseignement et doctorant en droit de transfert de technologie à l’Université Paris-Saclay

Durée de l’atelier : 2ème semestre 2017-2018
Etudiants sélectionnés : Elèves avocats et étudiants en droit à partir de la L3

Période de recrutement : Janvier 2018 via l’acte de candidature à la CJPS

Les startups sont des organisations ayant un modèle économique répétable et scalable ainsi qu’un fort potentiel de croissance. En tant qu’acteurs de la révolution numérique, elles jouent un rôle déterminant dans le tissu économique français. Toutefois, tout au long de leur vie, de la création au développement et jusqu’à la maturité, les startups font face à différents challenges juridiques. Se situant au cœur de l’écosystème entrepreneurial Paris-Saclay (cluster regroupant universités, grandes écoles, laboratoires de recherches, grands groupes, PMEs et startups), la CJPS apporte des solutions juridiques adaptées aux enjeux et contraintes des startups de son territoire.

De ce fait, les étudiants juristes accompagnent les startups et entreprises innovantes dans le cadre d’ateliers de la clinique :  Choix sociétaire, rédaction de statuts et immatriculation de société, pacte d’actionnaires ; Financement et levée de fonds ; Recrutement de talents ; Protection de technologies et intelligence artificielle ; E-commerce : charte d’utilisation et contrats de vente ; Conseils éthiques ; Contrats intelligents (smart contract) ; Stratégie et optimisation fiscales.

Selon les problématiques, plusieurs groupes d’étudiants sont formés, encadrés par des avocats, des enseignants-chercheurs et/ou des doctorants de la Faculté Jean Monnet.


  • 0

Ateliers “Introduction à la technique de cassation”

Responsables des ateliers : MM. Elias CHEBAYE et Nawfel SEKFALI, Doctorants à l’IDEP
Ateliers semestriels en 2017-2018  à la Faculté Jean Monnet, salle E5
Etudiants sélectionnés : étudiants en Licence et Master Droit (25 max.) via l’acte de candidature à la CJPS
Pré-requis : fondamentaux du droit

La technique de cassation renvoie à l’ensemble des règles, d’origine légale, jurisprudentielle et coutumière, qui encadre le procès en cassation de sa phase procédurale à la rédaction définitive des arrêts.
Cette technique n’intéresse pas seulement les acteurs du procès en cassation. Elle doit intéresser tous les juristes, praticiens ou universitaires, qui chaque jour ambitionnent de saisir le sens, la portée et la valeur des arrêts rendus par la Haute juridiction.
Ces ateliers auront pour objectif d’introduire les fondamentaux de la technique de cassation. Plusieurs thèmes seront abordés : « Les grandes étapes du procès en cassation »; « Le mémoire ampliatif »; « L’office de la Cour de cassation »; « Les cas d’ouverture de cassation »; « L’interprétation des arrêts ».


  • 0

Atelier “Mutation vers les industries chimiques et protection de l’environnement”

Catégorie :Gouvernance et RSE

Responsable de l’atelier : Mme Pauline ABADIE, Maitre de conférences à l’université Paris-Sud
Durée de l’atelier : année universitaire 2016-2017
Lieu de l’atelier : IDEP, EA 409, Faculté Jean Monnet
Etudiants sélectionnés : étudiants en Master Droit (20 max.)
Pré-requis : fondamentaux du droit, expertise en droit de l’environnement

L’atelier a pour objet d’accompagner une Association de défense de la nature et de l’environnement à dimension régionale dans l’étude de risques liés aux mutations d’entreprises locales vers l’exploitation d’industries chimiques. Plusieurs réunions sont organisées avec l’association afin d’étudier les risques et les solutions juridiques envisageables compte tenu des équilibres à respecter en termes d’emploi et de protection de l’environnement. Une visite du site est prévue.